Ce champignon qui est une « bombe »…Le Candida

 

Vous avez sans doute, comme beaucoup de sportifs, un ongle abîmé ou une mycose dans le pli du genou. Rien de grave, pensez-vous. Vous avez raison : Vous risquez seulement d’y briser votre carrière…

UN MYSTÈRE TRÈS BANAL…

C’est l’histoire d’un joueur de foot talentueux, sur la fin de sa carrière, qui ne peut goûter  pleinement ses dernières saisons en tant que professionnel. Deux problèmes lui pourrissent régulièrement la vie. L’un est vraiment handicapant. Il s’agit de tendinites d’Achille bilatérales, chroniques, apparues progressivement, sans cause évidente. Ce joueur, contrairement à beaucoup de ses collègues plus jeunes ne rechigne pas, en effet, à adopter une bonne hygiène de vie, à s’hydrater, à se coucher tôt, ou à pratiquer des étirements. Il a appris à se connaître et ces douleurs qui résistent à tous les traitements, et le laissent de guingois après un match un peu plus intense, le poussent à s’interroger quant à un possible arrêt brutal de sa vie sportive. Son autre souci semble moins pénalisant a priori. Depuis quelques années l’un de ses ongles d’un orteil du pied gauche, dont l’odeur caractéristique évoque un fromage fort, se détruit sous les effets d’une mycose que, après chaque douche, malgré un soin méticuleux apporté à s’essuyer, il voit flamber. Ainsi, en dehors du ballon, il passe l’essentiel de son temps libre chez le kiné ou le podologue.

D’autres soucis le dérangent également, depuis peu. On lui a découvert récemment des allergies (alors qu’il n’en avait jamais souffert auparavant), et son sommeil est de moins bonne qualité. Il lui arrive régulièrement de se réveiller vers 2- 3 h du matin, et de mettre une bonne heure à se rendormir. Au lever, il éprouve une baisse de vitalité très désagréable, avec cet instant d’apesanteur, entre la sonnerie du réveil et le café, où il a l’impression que plus rien n’imprime. Et sitôt son petit noir dégluti, il ressent une gêne au niveau de l’estomac, une sensation de brûlures, qui jusque-là lui étaient inconnues. Personne ne lui a apporté d’explication claire à tous ces petits maux qui l’empêchent de se donner à 100%. Et aucun traitement n’a vraiment amélioré aucun d’entre eux. Est-ce l’inéluctable déclin lié à l’âge ? Rien n’est moins sûr ; grâce aux connaissances acquises ces dernières années, on peut annoncer cette  grande nouvelle : Tous ces soucis sont certainement liés. Mais reprenons au début. Suite de l’article.

 

%d blogueurs aiment cette page :
LA TABLE

GRATUIT
VOIR