FODMAP

C'est quoi le régime sans FODMAPs ? - Ça m'intéresse
Une nutritionniste Australienne, Sue SHEPPERD a mis en évidence le « FODMAP » Fermentable Oligo Di and Mono-saccharides and Polyols :
 
  • Fermentescibles,  rapidement fermentés apr les bactéries du côlon
  • Oligosaccharides, fructanes et galacto-oligosaccharides ou GOS
  • Disaccharides, lactose
  • Monosaccharides, fructose en excès de glucose
  • And traduction de et
  • Polyols, sorbitol, mannitol, xylitol et maltol = sucres
 
FODMAP est un acronyme désignant un groupe de glucides à chaîne courte présents dans certains aliments. Sue SHEPPERD a démontré que ces aliments riches en glucide fermentent dans l’intestin aidés par les bactéries de notre côlon qu’elles alimentent. C’est comme cela que naît le syndrome de l’intestin irritable, par la non digestibilité des glucides et la fermentation. provoquant une dysbiose de fermentation avec les symptômes suivants qui l’accompagne: ballonnements,  gaz, douleurs abdominale, diarrhées, colopathies.

Le topinambour fait partie des légumes que proscrit le régime FODMAP, car très riche en inuline qui est une fructane (oligosaccharide), très peu toléré chez certaines personnes aux intestins sensibles.

Quant au Docteur Grégoire COZON, immunologiste à l’hôpital Édouard Herriot de Lyon, il nous explique p 150 et 151 de son livre STOP À LA FATIGUE,  mieux la comprendre pour vivre mieux au quotidien paru aux éditions DUNOD, de suivre ce régime sur une courte durée car trop restrictif et très difficile à suivre dans la vie de tous les jours. Il propose une astuce simple et facile pour éliminer les fructo-oligosaccharides des légumes dégustés cuits, laissant ainsi le choix à plus de variété. Je vous conseille vivement la lecture de cet ouvrage dans lequel le Dr Cozon a mis tout on savoir issu de ses recherches depuis plus de 30 ans. Son livre est très explicite et vous permettra, grâce à ses conseils, de comprendre l’origine de vos maux et de ne plus en souffrir. Pour vous le procurer, il vous suffit de cliquer sur ce lien.

 

Pour suivre le régime pauvre en FODMAP il est primordial de suivre les étapes suivantes:

  •  limiter la consommation des aliments riches en FODMAP jusqu’à  amélioration des troubles gastro-intestinaux. Cela nécessite environ de 2 semaines à 2 mois en fonction des personnes.
  • les troubles digestifs diminués ou disparus, il faut poursuivre le  régime environ 1 semaine.
  • ensuite on réintroduit petit à petit les FODMAP en prenant soin de consommer un groupe d’aliments par semaine et en espaçant de deux ou trois jours les périodes de réintroduction. et aussi pour constater l’effet de l’aliment réintroduit sur notre santé intestinale.
  • dans le cas ou les symptômes apparaissent à nouveau, mieux vaut attendre leurs disparitions complètes avant de réintroduire un nouvel aliment.
  • dans le cas ou aucun troubles intestinaux apparaissent c’est une bonne nouvelle, votre organisme tolère l’aliment réintroduit et vous pouvez à nouveau consommé l’aliment en question.
  • dans le cas ou  des troubles digestifs apparaissent, votre organisme ne tolère pas l’aliment réintroduit et il est important de le supprimer de votre alimentation.

Je vous conseille également le livre aux éditions Leduc, Plus jamais mal au ventre avec le régime FODMAPS du Docteur Pierre NYS  endocrinologue nutritionniste.

Pour suivre le régime FODMAP, ne le faites pas seul(e) vous devez impérativement être suivi(e) et conseillé(e) par un médecin, un spécialiste ou un micronutritionniste. Ce régime très strict, peut provoquer des carences.

FODMAPS ET LES ALIMENTS CONCERNÉS PAR CATÉGORIE

Type de sucre Sucres visés Sources
Oligosaccharides FOS (fructo-oligosaccharides), GOS (galacto-oligosaccharides) Blé, orge, seigle, oignons, poireaux, ail, échalote, artichaut, betterave, fenouil, petits pois, chicorée, pistache, noix de cajou, légumineuses, asperge, choux (tous les choux), aubergine, blé, seigle en grande quantité (pain par exemple)
Disaccharides Lactose Lait, fromages frais non affinés, il n’est pas utile de supprimer les laits fermentés (yaourt) car la fermentation lactique élimine en quasi-totalité le lactose
Monosaccharides Fructose (lorsqu’il est en excès par rapport au glucose) Pomme, poire, mangue, cerise, pastèque, asperge, sucre de table, pois mange-tout, miel, sirop de glucose-fructose
Polyols

Sorbitol, mannitol, maltitol et xylitol

Pomme, poire, abricot, cerise, nectarine, pêche, prune, pastèque, litchi, avocat, pêche, pruneau, champignon, chou-fleur, poivron vert, chewing-gums et sucreries diverses

 

%d blogueurs aiment cette page :